Olivier Philippot  artiste-peintre 

Olivier Philippot est autodidacte, il dessine et peint depuis son enfance.  

Dans les années 80, il travaille de manière intensive avec des sculpteurs bhoutanais puis avec un maître-peintre tibétain, expériences qui se traduisent professionnellement par une collaboration pérenne avec les Editions Padmakara et leur corollaire américain, Shambhala Editions. Développant son travail principalement à l’aquarelle, il explore le portrait et expose de nombreuses fois en France et à l’étranger avec, en parallèle, la production d’illustrations pour la presse jeunesse.  

Sollicité pour enseigner l’aquarelle et plus largement le dessin et la peinture, il enseignera 10 ans à Strate, école de design (Sèvres). Remettant sa pratique en question au contact d’artistes et de domaines inhabituels pour lui, il obtient en 2011 un diplôme d’État aux Ateliers Terre et Feu (Paris) qui l’emploieront dans la foulée comme enseignant en peinture, avant qu’il ne quitte la Région Parisienne et enseigne un temps à l’Esma de Nantes, avant de se fixer en Anjou. 

Son travail continue d’évoluer avec notamment une redécouverte de l’acrylique et fait régulièrement l’objet d’articles dans les magazines Pratique Des Arts et L’Art de l’Aquarelle.  

Abîmes, publié en auto-édition, présente une centaine d’oeuvres représentatives de sa démarche. 

 

 

Photo : Elsa Colin 

Presse : 

Pratique Des Arts n° 113 (2013) : " De l'état de grâce à l'émotion 

Pratique Des Arts n° 141 (2018) : " Au-delà du portrait " 

L'Art de l'Aquarelle n° 7, 9, 13, 25, 30, Hors-série n°2. 

  

Contact 

Membre de la SAIF, la SAIF Images  

l' U.N.P.I. 

et la Fondation Taylor. 

Présentation 

 (in English below) 

 

 

« Peindre tient de l’urgence. La confiance de pouvoir toucher une vérité est portée par une tension continue et tutoie le doute, sans y succomber. Le peintre est présomptueux, ou peut-être simplement inconscient du défi dans lequel il s'engage. 

Tandis que se construit l'image, je guette le surgissement de la rencontre, un moment que rien n'explique mais que je peux reconnaitre. Peu importe le chemin parcouru, il peut aboutir subitement.  

À travers la peinture, c’est au trouble de la réalité que j’invite mes certitudes. » 

Introduction

"Painting is an emergency. The confidence of being able to touch a truth is carried by a continuous tension and is close to the doubt, without succumbing to it. The painter is presumptuous, or perhaps simply unaware of the challenge in which he engages.
While the image is being constructed, I watch for the emergence of the encounter, a moment that nothing explains but that I can recognize. No matter how far we have come, it can happen suddenly.
Through painting, I invite my certainties to the disturbance of reality."

Olivier Philippot is self-taught, he draws and paints since his childhood.
In the 1980s, he worked intensively with Bhutanese sculptors and then with a Tibetan master painter, experiences that translated professionally into a lasting collaboration with the Padmakara Editions and their American corollary, Shambhala Editions. Developing his work mainly in watercolor, he explores the portrait and exhibits many times in France and abroad with, in parallel, the production of illustrations for the youth press.
Solicited to teach watercolor and more broadly drawing and painting, he taught for 10 years at Strate (Sèvres), a design school. Questioning his practice in contact with artists and unusual fields for him, he obtains in 2011 a state diploma at the Ateliers Terre et Feu (Paris) which will employ him in the wake as a teacher in painting, before he leaves the Paris region and teaches for a while at the Esma in Nantes, before settling in Anjou.
His work continues to evolve, notably with a rediscovery of acrylics, and is regularly the subject of articles in the magazines Pratique Des Arts and L'Art de l'Aquarelle.

Abîmes, published as a self-edition, presents a hundred works representative of his approach.